Je refuse d'oublier

Publié le par la normande du 44

Même si la Chine vient de décider de fermer les frontières du Tibet à tous les touristes étrangers, je refuse d'oublier ce qu'il s'y passe.

 

je refuse d'oublier que, celà fait 60 ans cette année, la Chine a envahi le Tibet (causant la mort de plus d’un million de Tibétains dans les quelques années qui ont suivi) et y pratique depuis une politique contraire aux Droits de l'Homme.

 

je refuse d'oublier le courage des Tibétains qui gardent au fond de leur coeur l'amour de leurs racines et l'image du Dalaï-Lama, puisque ses images papier sont interdites par le gouvernement chinois. Et le 6 juillet je penserai à cet homme de paix extraordinaire dont ce sera l'anniversaire.

 

je refuse d'oublier qu'en mars 2008, des manifestation pacifiques avaient eu lieu au Tibet, qui avaient finalement été réprimées dans le sang de façon très brutale par les forces chinoises. Et que la situation, suite au 3è anniversaire de ces massacres, est aujourd'hui toujours très tendue au Tibet.

 

je refuse d'oublier les 2.500 moines du monastère de Kirti qui est assiégé par l'armée chinoise depuis le mois de mars, qui ne laisse entrer aucune nourriture. 300 moines de ce monastère, ont été arrêtés le 21 avril et emportés à bord de camions militaires, on est depuis sans nouvelles d'eux : incarcération, "rééducation patriotique", tortures...

 

je refuse d'oublier, enfin, tous ceux qui ont protesté pour la liberté et les Droits de l'Homme malgré les risques : sur la place Tian'anmen, dans les régions de Ngaba, du Sichuan, dans tout le Tibet et toute la Chine, prisonniers politiques, moines, écrivains et journalistes, anonymes.

 

Et je pense à tous ceux qui se mobilisent dans le monde entier pour réclamer que soient enfin respectés, tout simplement, les Droits de l'Homme au Tibet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ernesse 20/06/2011 20:14


Spontanément, j'aurais tendance à penser comme toi… Cependant, j'ai aussi entendu dire que la majeure partie des Tibétains, avant l'occupation chinoise, subissaient un régime féodal, caractérisé
par la dictature des lamas et des princes… J'ignore dans quelle mesure cela est vrai… Quoi qu'il en soit, ce que leur font les chinois est évidemment inadmissible.


la normande du 44 22/06/2011 08:28



Oui, rien ne peut justifier l'annexion d'un pays par un autre, et la privation de la liberté : liberté de pensée, liberté de parole, liberté d'être, liberté d'appartenir à une culture avec
notamment sa langue, sa religion.



LoLO 20/06/2011 13:16


En partage des mots qui ne sont pas les miens :

Louis Chedid
LIBERTÉ


Écrire sur les murs ce que l'on pense,
Graffiti-morsures, impertinences.
Noircir du papier, sans qu'on vous poursuive,
Bondir, exister et non pas survivre.
Qu'on ait tort, qu'on ait raison,
Pouvoir le dire haut et fort
Sans craindre la prison
Ni risquer la mort.

Ooohhh!!! liberté chérie!
Ooohhh!!! liberté chérie!
Ooohhh!!! liberté chérie!
Ooohhh!!! liberté chérie!

Libre d'aller, de venir,
De passer les frontières,
De voyager, de bouger, de partir
De faire le tour de la terre.
Ni Dieu, ni maître, ni esclave de personne,
Liberté, liberté pour tous les hommes.
Pour calmer la blessure de l'impuissance
Je fais des graffiti sur les murs d'intolérance.

Ooohhh!!! liberté chérie!
Ooohhh!!! liberté chérie!
Ooohhh!!! liberté chérie!
Ooohhh!!! liberté chérie!


la normande du 44 22/06/2011 08:33



Ah si seulement... ! Il y a beaucoup trop d'endroits sur Terre ou des humains oppriment d'autres humains et les privent de cette liberté en usant de violence : au nom de quoi? RIEN ne peut le
justifier...