Viva la musica de los Andes !

Publié le par la normande du 44

Et vive les musiciens du groupe Sagarnaga et de l'atelier musique des Andes du conservatoire (et d'autres encore je ne sais pas?) qui ont redonné vie à la fête de la musique cette année !

 

Eh oui, il y avait pourtant du public dans les rues de Châteaubriant, mais dehors on voyait peu de musiciens, juste quelques uns un peu frigorifiés à la terrasse abritée d'un café. Il y avait aussi le marché couvert et les bars où pouvaient heureusement jouer quelques groupes, mais la rue paraissait bien tristounette.

 

Sauf... mais oui, de la musique ! Une douzaine peut-être de musiciens courageux qui jouaient debout dans la rue, sous le ciel gris qui bruinait presque et le vent froid : une chanson entrainante, pleine de soleil et de joie accompagnée par des flutes, des guitares de toutes les tailles, des flutes de pan et des percussions.

 

Nous nous sommes donc arrêtés pour les écouter, ravis de voir contre tout espoir un peu de musique en plein air. Mais voilà que les guitaristes ne m'avaient pas semblé si nombreux il y a un instant, ils sont au moins 6 ou 8... et voici quelqu'un qui arrive en saluant gaiement ceux qui jouent, qui sort une flute de sa poche et qui commence à jouer avec eux, et puis deux autres musiciens encore qui sortent de nulle part et d'autres encore !

 

Et bientôt, le petit groupe de musiciens a doublé, peut-être même triplé, je n'ai pas compté, et je me demande combien de musiciens vont encore apparaitre comme par magie ! En tout cas, difficile de savoir qui y prend le plus de plaisir entre les musiciens et le public !

 

Un immence bravo et un immense merci à tous ces passionnés de musique des Andes qui ont sauvé la fête de la musique (à mes yeux) et nous ont permis de vivre avec eux ce moment magique. Je garderai grâce à eux un beau souvenir de l'édition de cette année.

Publié dans les petits bonheurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

En Pays de Guémené...la musique a bien sonné mais la bruine qui menaçait, les passants a écartés ! Seul les plus ardis, les plus résistants, jusqu'à minuit la musique faisant, ont attendu
patiemment que le feu réchauffe cette soirée de St Jean !

Mon pays j'ai quitté pour rejoindre mon bien aimé, là ou nous faisons pousser,fillette et garçonnets !

Et demain dans les rues Du Mans, nous entonnerons gaiement les chants que nous avons préparés, avec la chorale au cours de l'année...

Une belle fête de la musique je tiens à te souhaiter

LoLO


Répondre